Généraliste de l'entreprise
Domaines de compétence
Personnalité
Centres d'intérêts

Coach et Mentor
Management
Project manager
Négociateur
Formateur
Expert NTIC
Inventeur

Communication
Marketing
Technique - Ingénierie
Industrialisation
Informatique
Auteur - Rédacteur
AMOA

Pilote automobile
Paris Dakar 1987
Journaliste d'un jour
Un privé chez les pro
Et plus encore ...

Me contacter
Mentions légales

 
Gilles de Chezelles / Expérience / Inventeur

Système de communication entre systèmes informatisés :

Déposé en 1988, ce brevet personnel est relatif à un système de communication entre systèmes informatisés.

Titre :
Procédé et appareil de transmission de données depuis un système émetteur jusqu'à un système récepteur / Telephone communication between computer terminals - receiving data from terminal via fibre-optic cable at 9800 bauds, storing it and sending it to line at 1200 bauds .

Références du brevet :
No. Publication (Sec.) : FR2627338
Date de publication : 1989-08-18
Déposant : CHEZELLES GILLES DE (FR)
Numéro original : FR2627338
No. d`enregistrement : FR19880001888 19880217
No. de priorité : FR19880001888 19880217
Classification IPC : H04L1/22
Classification EC : H04L1/00
Classification EC : H04L1/00
Brevets correspondants : -


Abrégé :
Two terminals e.g. computers, microcomputers, word processors or facsimile machines, are connected via the telephone system. An additional unit is interposed between the terminal and the line either externally or built in. In the transmit direction it comprises a data emitter which receives data from the terminal via a fibre optic cable at 9800 Bauds, stores it, detects when the receiver is ready and transmits to line at 1200 Bauds. In the receive direction it includes a receiver which receives data at 1200 Bauds and stores it until the terminal is ready, at which point it sends the data to the terminal via a fibre optic cable at 9800Bauds. ADVANTAGE - Releases lines whilst other tasks carried out at terminal.


Description du brevet :
Procédé et appareiL de transmission de données depuis un système émetteur jusqu'à un système récepteur.

La présente invention concerne essentiellement un procédé et un appareil de transmission de données depuis un système émetteur jusqu'à un système récepteur.

Jusqu'à présent, dans tous les procédés et appareils connus de transmission de données entre un système émetteur, encore dénommé serveur, et un système récepteur, encore dénommé servi, le système serveur et le système servi sont utilisés ou occupés pour réaliser la transmission des données. Il en résulte que le système émetteur et le système récepteur ne sont pas Libres pendant le temps habituellement consacré à la transmission des données, de sorte qu'ils ne peuvent pas être utilisés pour d'autres taches.

Ceci constitue un inconvénient majeur des systèmes actuels émetteurs et récepteurs de données.

En outre, les systèmes émetteurs et récepteurs actuels nécessitent toujours une intervention humaine pour la transmission des communications, ce qui augmente naturellement le coût de telles transmissions.

Par ailleurs, les systèmes actuels serveurs et récepteurs ne garantissent en aucun cas une bonne transmission des données, car ils ne donnent aucune information relativement à l'émission, ou respectivement à la réception, correcte des données.

Egalement, les systèmes serveurs et récepteurs actuels ne permettent pas de réaliser une mise à jour automatique des données.

En outre, les systèmes serveurs et récepteurs actuels présentent des limitations importantes dans le nombre de dispositifs serveurs et/ou de dispositifs récepteurs pour la transmission entre systèmes émetteurs et systèmes récepteurs.

IL est encore à noter que les systèmes émetteurs et récepteurs actuels ne permettent pas un codage et un décodage à volonté des données, avec un accès sélectif. Ils ne donnent donc aucune garantie de confidentialité des données transmises.

Enfin, les systèmes émetteurs et récepteurs actuels ne présentent aucun caractère universel par le fait qu'ils exigent habituellement des lignes de transmission spéciales, différentes des lignes téléphoniques classiques, ce qui augmente gravement le coût de la transmission des données.

En outre, en raison de cette absence de caractère universel, il est extrêmement difficile de réaliser une transmission internationale des-données.

La présente invention a donc pour but de remédier aux inconvénients précités en résolvant Les nouveaux problèmes techniques suivants.

En premier, la présente invention a pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données réalisant une gestion automatique de la transmission des données, et notamment évitant de faire appel à toute intervention humaine pour la transmission des données.

La présente invention a encore pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données Libérant totalement le système émetteur et le système récepteur du temps habituellement consacré à la transmission des données.

La présente invention a aussi pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données garantissant l'émission et/ou la réception correctes des données, en garantissant pour ainsi dire le résultat de la transmission.

La présente invention a encore pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données réalisant une mise à jour automatique des données.

La présente invention a encore pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données présentant une réversibilité totale entre-système émetteur et système récepteur.

La présente invention a encore pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données sans Limitation du nombre de systèmes émetteurs et/ou de systèmes récepteurs.

La présente invention a encore pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données permettant un codage et un décodage à volonté des données, avec accès sélectif, en garantissant ainsi une confidentialité de la transmission des données.

La présente invention a encore pour but de résoudre le nouveau problème technique consistant en la fourniture d'un procédé et d'un appareil de transmission de données présentant un caractère universel par une standardisation complète par l'emploi de lignes téléphoniques classiques, résultant en une internationalisation de la transmission des données, une grande sécurité de la transmission des données dans le cadre de l'anonymat des lignes téléphoniques classiques, ainsi qu'une réduction des coûts de transmission.

Tous ces nouveaux problèmes techniques sont résolus simultanément par la présente invention d'une manière particulièrement simple, utilisable à l'échelle industrielle avec un coût excessivement bas.

Ainsi, selon un premier aspect, la présente invention fournit un procédé de transmission de données entre un système émetteur et un système récepteur, caractérisé en ce qu'on interpose entre le système émetteur et le système récepteur au moins un dispositif intermédiaire de réception et d'émission desdites données, assurant ainsi une garantie de transmission et de réception correctes des données par le récepteur.

Selon une autre caractéristique avantageuse du procédé selon L'invention, ledit dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données stocke ces informations en cas d'incapacité du système récepteur à recevoir les données.

Selon une autre caractéristique intéressante du procédé selon l'invention, ce dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données comprend au moins un ordinateur ou micro ordinateur à mémoire active ou passive.

Selon une autre caractéristique avantageuse du procédé selon l'invention, le dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données est capable d'émettre les données à une vitesse différente de la vitesse de réception des données, de manière à ne pas rester prisonnier de la vitesse de transmission nécessitée par Les lignes de transmission pour les échanges avec le système émetteur ou le système récepteur. De préférence, Le rapport des vitesses est au moins égal à 2, encore de préférence égal à au moins 4. Dans le cadre du système de réception, la vitesse d'émission est supérieure à la vitesse de réception, tandis que, dans le cadre du système d'émission, la vitesse de réception et le vitesse supérieure. On comprend que la vitesse d'émission du côté émission et La vitesse de réception du côté réception sont conditionnées par la vitesse de transmission des données dans les lignes de transmission.

Selon un mode de réalisation particulier, la vitesse de transmission des données par les lignes de transmission est comprise entre 75 et 4 800 bauds environ et avantageusement entre 1 200 bauds et 4 800 bauds, tandis que la vitesse d'échange des données avec le système émetteur ou le système récepteur est comprise entre 1 200 bauds et 14 800 bauds.

Selon encore une caractéristique du procédé selon l'invention, la transmission des données est effectuée sur des lignes téléphoniques classiques.

Selon encore une autre caractéristique du procédé selon l'invention, on interpose au moins deux dispositifs intermédiaires de réception et d'émission des données, un dispositif intermédiaire associé à ou faisant partie du système émetteur, un dispositif intermédiaire associé à ou faisant partie du système récepteur.

Selon un deuxième aspect, la présente invention fournit aussi un appareil de transmission de données entre un système émetteur et un système récepteur, caractérisé en ce qu'il comprend, entre le système émetteur et le système récepteur, au moins un dispositif intermédiaire de réception et d'émission desdites données, assurant une garantie de transmission et de réception correctes des données pour le système récepteur.

Selon une caractéristique particulière de cet appareil de transmission des données, ledit dispositif intermédiaire comprend des moyens de stockage des données en cas d'incapacité du système récepteur à recevoir les données.

Selon un mode de réalisation préféré, ces moyens de stockage comprennent au moins un ordinateur ou micro-ordinateur à mémoire active ou passive, avantageusement à mémoire active.

Selon une autre caractéristique de l'appareil selon l'invention, le dispositif intermédiaire de transmission et de réception des données comprend des moyens d'émission des données à une vitesse différente de la vitesse de réception des données.

Selon une autre caractéristique préférée. de l'appareil selon l'invention, celui-ci comprend au moins deux dispositifs intermédiaires, un dispositif intermédiaire associé à ou faisant partie du système émetteur et un dispositif intermédiaire associé ou faisant partie du système récepteur.

On comprend ainsi que l'on résout bien avec le procédé et l'appareil selon l'invention Les problèmes techniques précédemment énoncés, en obtenant ainsi les avantages techniques déterminants inhérents.

D'autres buts, caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront clairement à la lumière de la description explicative qui va suivre faite en référence aux dessins annexés présentant un mode de réalisation actuellement préféré de l'appareil selon l'invention, permettant La mise en oeuvre du procédé selon l'invention précédemment décrit.

Dans les dessins :
- la figure 1 représente schématiquement un appareil de transmission de données selon l'invention ; et
- La figure 2 représente également schématiquement, en vue éclatée, le système. récepteur selon l'invention.

En référence à la figure 1, un appareil de transmission de données selon la présente invention comprend tout d'abord un système émetteur symbolisé par les Lettres SE et un système récepteur représenté par les lettres SR reliés entre eux soit par des lignes téléphoniques classiques référencées 10, ce qui est préféré selon l'invention, soit par des bandes latérales uniques, en abrégé BLU, soit par liaison C.B. ("Citizen Band").

Le système émetteur comprend habituellement essentiellement un dispositif serveur encore dénommé simplement "serveur" qui peut être constitué par un ordinateur ou micro-ordinateur, une machine de traitement de texte, ou un télécopieur, donc en général tout dispositif capable d'émettre des données, représenté par le numéro de référence générale' S.

De même, le système récepteur comprend essentiellement un dispositif récepteur symbolisé par le numéro de référence généra le
R, habituellement encore dénommé "servi", qui peut être également constitué par un ordinateur ou micro-ordinateur, une machine de traitement de texte, un télécopieur, ou tout autre dispositif capable de recevoir des données.

Selon la présente invention, entre le dispositif serveur du système émetteur et Le dispositif récepteur du système récepteur, on interpose au moins un dispositif intermédiaire d'émission et de réception des données, représenté par la référence générale DI.

Selon un mode de réalisation préféré, l'appareil selon l'invention comprend un dispositif intermédiaire émetteur, référencé DIE, associé à ou faisant partie intégrante du système émetteur et un dispositif intermédiaire récepteur référencé DIR associé à ou faisant en quelque sorte partie intégrante du système de réception.

Ces dispositifs intermédiaires sont naturellement correctement reliés aux moyens de transmission 10 et au dispositif serveur S ou dispositif récepteur R, respectivement.

Selon une autre caractéristique avantageuse de l'appareil selon l'invention, chaque dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données assure une garantie de réception et de transmission correctes des données au récepteur R. Pour ce faire, chaque dispositif intermédiaire DIE ou DIR comprend des moyens de stockage des données en cas d'incapacité du récepteur R.

Ces moyens de stockage comprennent avantageusement un ordinateur ou micro-ordinateur à mémoire active ou passive, de préférence à mémoire active.

Selon une autre caractéristique de l'appareil selon l'invention, chaque dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données est équipé de moyens de transmission permet tant une émission des données à une vitesse différente de la vitesse de réception des données.

Avantageusement, le rapport de ces vitesses est au moins égal à 2, encore de préférence au moins égal à 4.

Dans Le cas du dispositif intermédiaire récepteur DIR, les moyens d'émission sont capables d'émettre à une vitesse supérieure à La vitesse dont sont capables les moyens de réception.

Pour ce faire, le dispositif intermédiaire de réception DI R est équipé, en entrée, du côté réception des données depuis les lignes de transmission 10 d'une entrée RS 232 qui est capable de recevoir des données à une vitesse de 1 200 bauds et du côté émission, c'est-à-dire du côté du récepteur R, de moyens d'émission SIO, qui comprennent des fibres optiques, et qui permettent une émission des données à une vitesse de 9 800 bauds.Comme il ressort de la figure 2, on peut prévoir éventuellement d'avoir avant le dispositif de réception DIR une interface ITF capable de traiter les données transmises par les lignes de transmission 10 avec décodage éventuel, si celles-ci sont codées, au dispositif intermédiaire de réception DIR
Selon une caractéristique préférée, le système émetteur SE est également équipé d'un dispositif ntermédiaire dit émetteur DIE à vitesse différente entre la réception et l'émission. Ici, étant donné qu'il est avantageux de libérer au plus vite le dispositif serveur S, l'entrée du dispositif intermédiaire d'émission est équipée de moyens de réception à grande vitesse SIO, comprenant par exemple des fibres optiques et qui permettent une vitesse de transmission des données à 9 800 bauds tandis qu'à la sortie, c'est-à-dire à l'émission, le dispositif intermédiaire d'émission DIE est équipé d'une sortie RS 232 qui permet une transmission des données à la vitesse classique de 1 200 bauds des lignes téléphoniques classiques constituant de préférence une ligne de transmission 10.

Egalement, le système émetteur SE peut comporter éventuellement une interface ITF entre le dispositif intermédiaire d'émission DIE et Les lignes de transmission 10 capables d'effectuer un traitement des données, notamment pour un codage pour faciliter la transmission de ces données par Les lignes de transmission 10.

Le fonctionnement de L'appareil de transmission de données selon l'invention est conforme au procédé de transmission précédemment décrit et est, selon une variante de réalisation particulière actuellement préférée, le suivant
A - Le dispositif intermédiaire de réception DIR 1 - Celui-ci scrute l'entrée de réception RS en permanence, ainsi que la sortie d'émission vers le dispositif récepteur R, c'est-à-dire La SIO.

2 - Lors de la réception de données sur son entrée RS, te DIR vérifie l'origine de l'envoi des données.

Si L'émetteur des données est un dispositif intermédiaire d'émission DIE, le DI R établit un protocole de communication pouvant impliquer une reconnaissance d'un code.

Le DIR reçoit et teste la réception du nombre de caractères constituant les données, annoncées par le DIE.

3 - Le DIR teste l'accès au dispositif récepteur R via la sortie SIO.

Si le dispositif récepteur R est libre, il bloque le récepteur pour la réception des données et envoie l'accusé de réception des données au dispositif intermédiaire d'émission DIE, qui coupe alors la ligne téléphonique avec le dispositif émetteur, c'est-à-dire le serveur S, puis il envoie les données reçues audispositif récepteur R.

Si le dispositif récepteur R est bloqué, il coupe également la ligne 10 avec le dispositif d'émission, c'est-à-dire le dispositif serveur S et recommence à scruter comme à l'étape 1 ci-dessus.

Lorsque le dispositif récepteur R est libre, L'action de blocage du dispositif récepteur R est effectuée comme ci-dessus, ainsi que les étapes-suivantes permettant de Libérer le dispositif émetteur, c'est-à-dire le dispositif serveur S et lui indique que le message a bien été reçu.

B - Pour le dispositif intermédiaire d'émission DIE
c
1 - Le DIE scrute de la même façon le dispositif serveur S par la SIO, ainsi que le dispositif intermédiaire de récepteur par sa RS.Si La RS est active; il stocke les données transmises par le dispositif serveur S dans sa mémoire, puis libère le dispositif serveur S.

Il tente d'établir la jonction avec le dispositif intermédiaire de. réception.

Si le dispositif intermédiaire de réception n'est pas libre, il se remet en scrutation et reconnaissance jusqu'à obtention de la jonction par la réception du signal indiquant le caractère libre de la RS du dispositif intermédiaire de réception.

2 -Une fois la jonction établie, il envoie son signal de reconnaissance et établit le protocole de -communication, puis envoie Les données.

3 - Le DIE attend le signal de réception correct des données transmis par le dispositif intermédiaire de réception et dés que le signal de réception est reçu, il coupe la ligne de transmission 10 et se remet enscrutation.

On obtient ainsi tous les avantages techniques déterminants précédemment énoncés et qui ne sont donc pas répétés ici.

Il est à noter que la mise en oeuvre informatique du procédé selon l'invention a lieu par l'intermédiaire de programmes ou de logiciels tout à fait classiques à la portée de l'homme de l'art informatique ou de la transmission des données qui peuvent varier largement dans leurs modes d'expression.

Revendications
1. Procédé de transmission de données entre un système émetteur (SE) et un système récepteur (SR), caractérisé en ce qu'on interpose entre le système émetteur (SE) et le système récepteur (SR) au moins un dispositif intermédiaire de réception et d'émission (DI) desdites données, assurant ainsi une garantie detransmission et de réception correctes des données par Le récepteur (R).

2. Procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce que le dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données (DI) stocke ces informations en cas d'incapacité du système récepteur (SR) à recevoir les données.

3. Procédé selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que le dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données (DI) comprend au moins un ordinateur ou micro-ordinateur à mémoire active ou passive.

4. Procédé selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que le dispositif intermédiaire de réception et d'émission des données (DI) est capable d'émettre les données à une vitesse différente de la vitesse de réception des données.

5. Procédé selon la revendication 4, caractérisé en ce que le rapport des vitesses est au moins égal à 2, encore de préférence au moins égal à 4.

6. Procédé selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que la transmission des données est effectuée sur des lignes téléphoniques classiques.

7. Procédé selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce qu'on interpose au moins deux dispositifs intermédiaires de réception et d'émission des données, un dispositif intermédiaire (DIE) associé à ou faisant partie du système émetteur (SE), et un dispositif intermédiaire (DIR) associé à ou faisant partie du système récepteur (SR).

8. Appareil de transmission de données entre un système émetteur (SE) et un système récepteur (SR), caractérisé en ce qu'il comprend, entre le système émetteur (SE) et le système récepteur (SR), au moins un dispositif intermédiaire (DI) de réception et
d'émission desdites données, assurant une garantie de transmission
et de réception correctes des données pour le système récepteur
(SR).

9. Appareil selon la revendication 8, caractérisé en ce que
le dispositif intermédiaire (DI) comprend des moyens de stockage des données en cas d'incapacité du système récepteur à recevoir les données.

10. Appareil selon la revendication 8 ou 9, caractérisé en ce que les moyens de stockage précités comprennent au moins un ordinateur ou micro-ordinateur à mémoire active ou passive, avantageusement à mémoire active.

11. Appareil selon l'une des revendications 8 à 10, caractérisé en ce que le dispositif intermédiaire de transmission et de
réception des données (DI) comprend des moyens d'émission des données à une vitesse différente de la vitesse de réception des données.12. Appareil selon l'une des revendications 8 à 11, caractérisé en ce qu'il comprend au moins deux dispositifs intermédiaires, un dispositif intermédiaire (DI E; associé à ou faisant partie du système émetteur SE) et un dispositif intermédiaire (DIR) associé à ou faisant partie du système récepteur (SR).

Consultation du schéma technique.


               Accueil  |  Précédent  |  Contact  
           2001 - 2018    Gilles de Chezelles