Généraliste de l'entreprise
Domaines de compétence
Personnalité
Centres d'intérêts

Management
Project manager
Négociateur
Formateur
Expert NTIC
Inventeur
Coach

Communication
Marketing
Technique - Ingénierie
Industrialisation
Informatique
Auteur - Rédacteur
AMOA

Pilote automobile
Paris Dakar 1987
Journaliste d'un jour
Un privé chez les pro
Et plus encore ...

Me contacter
Mentions légales

 
La dernière Ford Capri en Championnat de France de Production

Pilote amateur au coeur du très professionnel Championnat de France des Voitures de Production, j'ai eu la chance en 1983 et 1984 d'y faire courir la dernière Ford Capri. En effet, après avoir participé aux plus grandes courses en circuit dans le monde entier, la Ford Capri allait être remplacée en rallye comme sur les pistes par la Ford Sierra et sa petite soeur, la Sierra Cosworth.


        
Version européenne de la Ford Mustang, la Ford Capri est resté le coupé de référence pendant nombre d'années et ses nombreuses versions 'compétition' ont fait, pendant plus de 15 ans, la joie des spectateurs aussi bien sur les routes que sur les pistes.
        
Difficile à piloter La Ford Capri était très spectaculaire à la grande joie des centaines de milliers de spectateurs qui ont pu vibrer au rythme des figures de toutes sortes que les pilotes réalisaient bien involontairement.
        
Présentée au public en 1969, les dernières Ford Capri ont été commercialisées en 1986.
Durant les années 70 la Ford Capri était une voiture très compétitive dans les courses de tourisme et les petites soeurs de ma Capri ont remportées de nombreuses victoires sur circuit tant dans les championnats nationaux que lors de courses internationnales comme les 24h de Spa Francorchamps.

Développant quelques 240 chevaux, pesant 1030 kilos, cette propulsion avait un poids très important sur l'avant la rendant ainsi à la fois difficile à piloter à la limite tout en étant très attachante du fait de la forte virilité de son comportement.
        
L'absence de direction assistée et un réglage du train avant très ouvert avait fortement tendance à fatiguer très rapidement le pilote rendant de ce fait le pilotage encore plus difficile ...
Capri, quels grands moments nous avons véçu ensemble ...
        
Bien plus qu'une simple voiture de course, une voiture au gros coeur car rien ne pouvait oter le plaisir que le pilote, comme le public, avait en entendant le brut rôque de son gros V6.
        
Et le freinage ... En général un très grand moment de suspens pour le pilote qui se demandait toujours si la voiture allait partir à droite, à gauche, si l'arrière n'allait pas passer devant l'avant ou si elle n'allait pas tout simplement ... rester en ligne !
Vous souhaitez en savoir plus sur la Ford Capri, alors cliquez ici.         
Mais, avant cela j'ai couru sur une Mini Métro, cliquez ici pour en savoir plus.


               Accueil  |  Précédent  |  Contact  
           © 2001 - 2017    Gilles de Chezelles